04 mai 2009

Atténuer l’effet « jambes lourdes » pendant la grossesse

Posté par




jambes lourdes, grossesse, femme enceinteLes beaux jours arrivent et les hausses de température aussi: pour celles d’entre nous qui sont enceintes, certains désagréments liés à la grossesse peuvent s’amplifier, notament le syndrome des jambes lourdes

La sensation des jambes lourdes est liée à plusieurs facteurs: l’augmentation de poids, l’augmentation des taux d’oestrogènes  et de progestérone qui favorise l’apparition d’oedèmes, gonflements, et la dilatation des vaisseaux sanguins. De plus l’utérus, augmentant en volume, à tendance à compresser la veine cave inférieure, responsable de la remontée du sang venant des jambes vers le coeur.

Voici des conseils pour prévenir et atténuer ces désagréments:


  • Eviter les chaussures à talons haut, de même que les semelles trop plates ou trop fines.
  • Placer de petites cales sous les pieds du lit du côté des pieds, pour surélever légèrement les jambes pendant le repos.
  • Se rafraîchir les pieds dans les cours d’eau, ou au bord de mer pendant les promenades.
  • Ne pas surchauffer la maison, le chauffage par le sol n’est vraiment pas indiqué.
  • Porter de temps en temps des bas de contention disponibles en pharmacie sur ordonnance. Ils ne sont pas forcéments agréables à porter, mais pendant les voyages à station assise prolongée (train, avion…) ils sont fort utiles.
  • Ne pas rester debout trop longtemps, éviter de croiser les jambes, porter des vêtements amples.
  • Se masser, ou se faire masser des pieds vers les cuisses avec un fluide mentholé ou camphré pour accentuer la sensation de fraîcheur. Les professionnelles de l’esthétiques, en salon ou à domicile, proposent généralement ce type de soin.
  • Passer un jet d’eau froide des pieds vers les cuisses à la fin de la douche.
Votre médecin pourra vous prescrire certains traitements veineux, ou quelques séances de thalassothérapie – autant joindre l’utile à l’agréable: vacances, thalasso, tourisme modéré! – dans tous les cas, ce n’est pas un caprice que d’essayer de soulager ces douleurs, vous n’en serez que mieux dans votre corps et votre tête.

Laisser un commentaire